LA BELLE CROISIERE (Spectacle tout public)

                                                    LA BELLE CROISIERE

Je ne sais pas comment je suis arrivé à me connecter sur le site http://www... ... ...

C’est vrai, mais vous n’allez peut être pas me croire :
Je vois sur l’écran, un vieux, nègre, pas maigre, barbe et dents blanches, gros yeux, tout souriant, très beau qui m’appelle par mon nom et me dit :
« Kodjo… C’est avec joie, qu’une mère décrit les douleurs de l’accouchement à sa fille. Ecoute :»... ... ...


De la forêt à la côte, de la côte à la mer et de la mer à ...
Lien historique lien commercial, lien de vie:
Histoire ancienne, histoire moderne, histoire à venir.


Et l’Afrique s’installa en Amérique du Sud, au coeur du Brésil, par le truchement d’une déportée, la Kpondjito Agontimé.

Agontimé est la mère de Guezo, celui qui veut détrôner son frère tyran.
Le roi fait pression sur Guezo en vendant Agontimé la grande prêtresse vaudou au marché d’esclaves. C’est ainsi qu’afin de survivre, elle va répandre au brésil les rites de la culture vaudou.
Bien plus tard, Guezo devenu roi fait revenir sa mère.

Par le récit de cet exil brésilien, sont évoquées en filigrane plusieurs questions qui ont un écho dans la société d’aujourd’hui : l’apport culturel des expatriés à leur nouvelles terres d’accueil, la participation des propres africains au commerce des esclaves, la restitution d’une page de l’Histoire méconnue d’un continent…

Inspirée de sa culture, Sylvain Kodjo MEHOUN explore le tressage du conte, du théâtre et de la poésie et porte ce texte avec chant et rythme.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site